Des parrains et marraines accueillants pour les étudiants internationaux du Cégep de Matane

Samuel Pineault, Marie-Claude Soucy et leur jumelé Jérémy Fontaine (étudiant en techniques d'animation 3D et synthèse d'images) au Vignoble Carpinteri, en octobre dernier.

Samuel Pineault, Marie-Claude Soucy et leur jumelé Jérémy Fontaine (étudiant en techniques d’animation 3D et synthèse d’images) au Vignoble Carpinteri, en octobre dernier.

Depuis septembre, 26 étudiants internationaux du Cégep de Matane peuvent compter sur de nouveaux alliés dans leur intégration à la communauté: des Matanais accueillants – parrains ou marraines – qui partagent avec eux différentes activités: souper familial, sorties plein air ou… achat de bottes d’hiver!

Pour ces étudiants récemment arrivés – de France métropolitaine ou de La Réunion, pour la plupart – il s’agit d’une précieuse occasion de tisser des liens avec des gens de la région, à l’extérieur de leur vie scolaire. « Ça m’a permis de découvrir la culture québécoise, et d’échanger sur nos visions du monde » soutient Marion Mensac, une étudiante française enchantée par son jumelage avec Sylvie Caron.

Des employés du Cégep ont tenu à s’impliquer bénévolement dans le projet. Anne Bernier, qui travaille auprès des étudiants internationaux, n’a pas hésité à inviter ses trois jumelés pour une balade sur le barachois par un dimanche venteux de novembre, question de leur apprendre à apprécier la plage en toute saison. « Jason passe me saluer à mon bureau, c’est sympa » raconte pour sa part Emmanuel Deyrieux, technicien à l’organisation scolaire, qui prévoit initier son jumelé à la pêche blanche ce mois-ci.

Les parrains et marraines impliqués dans le projet sont des Matanais, qui – seuls, en couple ou en famille – ont voulu offrir un peu de leur temps pour accueillir personnellement ces étudiants internationaux et leur faire connaître la région. Sophie Spencer, qui était nouvelle arrivante elle-même il y a quelques années, aide son jumelé dans des aspects pratiques du quotidien, par exemple pour faire quelques courses. Jean-François Déry et sa famille ont même organisé un tour de la Gaspésie en une journée, avec sa jumelée Camille et deux amies. « 800 kilomètres de route dans une journée, cinq orignaux, le Rocher Percé, des rires et du plaisir à profusion! » résume-t-il.

« Les parrains et marraines incarnent bien la tradition d’accueil de notre région, soutient Catherine Berger, du Service d’accueil des nouveaux arrivants. Qu’ils soient en Matanie pour un séjour d’études ou pour y occuper un emploi, nous voulons que ces nouveaux citoyens se sentent bienvenus et développent un sentiment d’appartenance pour notre coin de pays ».

Le Rézo des parrains et marraines de La Matanie est un projet de Place aux Jeunes région Matane et du Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM). Le volet « étudiant international » est mené en collaboration avec le Cégep de Matane. Pour supporter un nouvel arrivant, étudiant ou non, dans son intégration en Matanie, communiquez avec Catherine Berger, chargée de projet du SANAM : berger.catherine@cgmatane.qc.ca

Publicités