En août, découvrez les Jardins de Métis!

L'Allée royale des Jardins de Métis. Crédit photo: Louis Tanguay

L’Allée royale des Jardins de Métis. Crédit photo: Louise Tanguay

Les Jardins de Métis, en collaboration avec Hydro-Québec – partenaire depuis 1999, sont heureux d’inviter les nouveaux arrivants dans la Matanie à venir passer une journée à Grand-Métis afin de découvrir ce joyau touristique de la région le 30 août prochain.

Quelques nouveautés sont proposées aux visiteurs cette année : la maison modèle ERE 132 – vitrine d’excellence de l’écoconstruction et pour laquelle le CDRIN de Matane a développé une plateforme numérique pour aider les visiteurs à faire les meilleurs choix quand viendra le temps de construire sa maison; les dix Moutondeuses qui ont la tâche d’entretenir quelques pelouses près du stationnement des visiteurs, dans un environnement design conçu par des étudiants de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL); les nouveaux jardins contemporains du 16e Festival international de jardins; les Chambres blanches de l’Atelier Pierre Thibault, ancrées dans le paysage et qui nous conduisent vers l’embouchure de la rivière Mitis pour nous faire mieux apprécier le fleuve. Tout ceci en plus des merveilleux jardins historiques, créés par Elsie Reford de 1926 à 1958 ou la Villa Estevan, construite en 1887 et classée bâtiment patrimonial.

Si cette invitation vous sourit, vous êtes invités à communiquer dès maintenant avec le Service d’accueil des nouveaux arrivants pour vous inscrire à l’activité, qui se tiendra le dimanche 30 août dès 13h30. Grâce à la collaboration d’Hydro-Québec, le ticket d’entrée (d’une valeur de 18$ pour les adultes et 16$ pour les étudiants) vous est offert gratuitement. Le covoiturage sera organisé à partir de Matane.

Consultez les derniers détails sur la page Facebook de l’événement.

Dix Moutondeuses ont la tâche d’entretenir quelques pelouses près du stationnement des visiteurs. Crédit photo: Sylvain Legris

Dix Moutondeuses ont la tâche d’entretenir quelques pelouses près du stationnement des visiteurs. Crédit photo: Sylvain Legris

Publicités