Une journée de (re)découverte du haut-pays de La Matanie

Le 19 septembre dernier, plus d’une vingtaine de personnes ont pu explorer trois villages du haut-pays de La Matanie dans le cadre de l’activité (Re)Découvrez votre ruralité. Parmi eux, des participants au séjour exploratoire Place aux jeunes, des dyades du Rézo des parrains et marraines et d’autres nouveaux arrivants –  installés en Matanie depuis quelques mois ou quelques années.

Cette deuxième édition de l’événement a  permis de connaître sous un nouvel angle les municipalités de Saint-René-de-Matane, Saint-Adelme ainsi que Saint-Jean-de-Cherbourg. Voici le récit de cette journée mémorable.

Sébastien Lavoie, directeur de la Société de gestion de la rivière Matane (SOGERM - ZEC de la rivière Matane) et lui-même nouvel arrivant, nous a ensuite parlé du saumon et de son importance dans la région.

Saint-René

La rumeur veut qu’il fasse toujours 15 degrés de plus à Saint-René qu’à Matane. Avec un mercure à 30 degrés, la météo ne nous permettait pas de douter de la chaleur de cette municipalité, au propre comme au figuré!  À bord de l’autobus pour se rendre à la fosse du Cap 16, située à l’entrée de la Réserve faunique de Matane, Jessy Leclerc (mairesse suppléante) et Marjorie Gauthier (comité des loisirs), nous parlent des différents projets en cours à Saint-René – dont le festival du saumon, qui a connu un vif succès. Le saumon a une importance considérable pour la municipalité de Saint-René, et c’est la raison pour laquelle nous avions invité Sébastien Lavoie, directeur de la Société de gestion de la rivière Matane, à nous parler du poisson qui fait la joie des pêcheurs. Par la suite, grâce à la démonstration et aux conseils avisés d’Yves, assistant à la protection de la faune, nous avons pu nous exercer à la technique de la pêche à la mouche. Moins simple qu’il n’y paraît!

Saint-AdelmeP1050927

Nous arrivons à Saint-Adelme à temps pour le dîner et nous cassons la croûte au resto-bar Le Relais. Ensuite, nous nous dirigeons vers l’église pour un extrait de la pièce « L’amour avant tout » du Théâtre du bedeau. Le maire, Jean-Roland Lebrun ainsi que Garnier Marquis, président du comité de développement, nous présentent ensuite leur municipalité. Puis, la metteure et scène et comédienne Marie-Brigitte Lehoullier nous réserve une surprise: au sous-sol de la sacristie se cache une véritable caverne d’Ali Baba. Le costumier de la troupe contient plusieurs costumes d’époque impressionnants que les participants prennent plaisir à découvrir. D’ailleurs, il semblerait que la troupe ait recruté quelques comédiens suite à notre visite…

P1050941Saint-Jean-de-Cherbourg

La route qui mène à Saint-Jean-de-Cherbourg est à couper le souffle. Les paysages forestiers avec à l’horizon la silhouette bleue des Chic-Chocs ont conquis le groupe avant même de poser le pied au village. Nous sommes accueillis au centre communautaire par Jocelyne Émond et Victorienne Gagné (comité de développement) qui nous font de manière ludique l’inventaire de la municipalité en terme de projets et activités. Impressionnant, surtout pour un village de 200 habitants! Jocelyn Bergeron, maire et passionné de chasse, nous explique ensuite les rudiments de ce qui est pour les gens du coin une véritable religion. Et puisqu’il faut bien préparer le produit de cette chasse, Victorienne nous présente quelques plats appétissants à base de perdrix et de lièvre. Ceux et celles qui préfèrent les légumes ne sont pas en reste, puisque le Jardin du bonheur de Saint-Jean vaut aussi le détour: voilà un projet collectif inspirant, qui porte ses fruits!

Nous retournons à Matane après une journée bien remplie. Les participants sont invités à un deuxième volet de l’activité, soit un souper « potluck » et une soirée de danse au Manoir des Sapins de Sainte-Félicité. La température, presque tropicale pour cette fin de mois de septembre, est parfaite pour se déhancher sur les rythmes du Sud (DJ Alexandre Boyer).

« J’ai beaucoup apprécié cette journée qui m’a permis de découvrir des municipalités que je connaissais peu. Mon coup de cœur? Le secteur de la Réserve Matane où nous nous sommes arrêtés. J’y retournerai certainement! »

– Laurence, arrivée à Matane depuis 2 mois

Merci aux participant(e)s pour cette journée exceptionnelle de (re)découverte de la Matanie rurale, et merci aux municipalités pour leur accueil chaleureux!

Prochaine édition: l’Est de La Matanie! (Automne 2016)

Pour consulter l’album photo complet de la journée, rendez-vous sur notre page Facebook.

Publicités