Solidarité envers les réfugiés syriens

 

Réfugiés_syriens_au_Liban

Le Canada compte accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici la fin février 2016. Dans les médias et sur les réseaux sociaux, la question suscite à la fois les débats et les élans de solidarité. Au cours des dernières semaines, plusieurs personnes ont interpellé le Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM) pour savoir ce qu’ils pouvaient faire afin d’aider les réfugiés syriens. Voici donc quelques informations à ce sujet.

Au Bas-Saint-Laurent, les maires de Rimouski et Matane se sont montrés favorables à l’accueil. Malgré cette ouverture, à moins d’une modification inattendue dans les orientations du Ministère de l’immigration (MIDI), il n’est pas prévu d’accueillir de réfugiés dans l’Est-du-Québec au cours des prochains mois. En effet, pour l’ensemble de la province, seules 13 communautés sont ciblées en tant que villes de destination et elles sont toutes situées à l’ouest de la capitale.

Si les réfugiés pris en charge par l’État sont dirigés vers les centres urbains désignés, il est également possible de s’engager dans une démarche de parrainage collectif (parrainage privé).  Ce programme permet à la population de l’ensemble du Québec de manifester sa solidarité envers les réfugiés en s’engageant à faciliter leur intégration et à assumer, pour une durée d’un an, les frais liés à leur établissement.

Le gouvernement canadien a mis en ligne la page #Bienvenueauxréfugiés afin d’informer la population à ce sujet. Il est également possible de faire un don à des organisations qui aident les personnes touchées par la crise humanitaire en Syrie ou de s’impliquer de diverses manières dans leur accueil au pays.

Le SANAM n’a pas de mandat pour l’accueil de réfugiés et conséquemment, n’initiera aucune démarche en ce sens. Toutefois, il peut accompagner et soutenir un groupe de citoyens qui souhaiteraient s’engager dans une démarche de parrainage collectif. Si vous aimeriez vous joindre à un groupe de parrainage et cherchez d’autres personnes intéressées, vous êtes invités à communiquer avec nous. Nous mettrons en contact les gens qui nous auront signifié leur volonté de s’engager dans cette démarche.

Publicités