André Marcil ::: L’attachement gaspésien

IMG_2318-1

André, à la Grotte des fées. « Un autre avantage de vivre en Matanie : je travaille jusqu’à 17h00, je me change et 10 minutes après, je suis ici ! »

 

Il y a de cela bientôt un an, André Marcil s’installait en Matanie suite à l’obtention du poste de directeur général de la municipalité de Saint-Léandre. Ayant grandi à Laval, il entretient depuis toujours un lien fort avec la Gaspésie, une partie de sa famille étant originaire de la région. Il se souvient des nombreux séjours passés chez ses grands-parents à Carleton-sur-Mer et de tous ces trajets de Laval jusqu’à la Baie-des-Chaleurs qui tissèrent au fil du temps un lien privilégié avec la Gaspésie. Aujourd’hui, c’est au tour de ses propres enfants de faire la route jusqu’ici pour venir retrouver leur père dans sa Matanie d’adoption. Il souhaite leur transmettre le même attachement qu’il a lui-même créé avec notre beau coin de pays.

Toujours à la recherche de nouveaux défis, André n’hésite pas à postuler lorsqu’il apprend que Saint-Léandre est à la recherche d’un nouveau directeur général. L’obtention du poste est une belle surprise et il s’installe en septembre 2015 dans la municipalité de Saint-Ulric. Cet emplacement sur le bord de la « mer » et proche de son lieu de travail est idéal pour lui.

Entre Laval et Saint-Ulric, André vit durant plusieurs années dans les Laurentides pour y élever ses enfants. Là-bas, il travaille pour la zone d’exploitation contrôlée de la Maison-de-Pierre durant seize ans ; les territoires de chasse et de pêche n’ont plus de secrets pour lui ! C’est son attrait pour les grands espaces et pour la nature sauvage qui l’amène à œuvrer aussi longtemps dans cette ZEC, car André ne se qualifie pas de grand chasseur ni de pêcheur. Toujours soucieux d’élargir son champ de compétences, il trouve le temps, durant ces années, de compléter une maîtrise en administration des affaires (MBA).

La Gaspésie devient son milieu de vie vers les années 2010 lorsqu’il décide de se rapprocher de ses parents. Il occupe alors des emplois saisonniers, dont un en tant que remplaçant par intérim du directeur général de Mont-Saint-Pierre, en Haute-Gaspésie. C’est à ce moment qu’il se découvre un intérêt pour l’administration municipale.

Sincèrement motivé à soutenir le développement social et économique de la communauté de Saint-Léandre, le néo-Matanien a des idées plein la tête. Il s’investit entre autres dans un projet de parc intergénérationnel qui devrait voir le jour dans les prochaines années. André est convaincu qu’il est important d’offrir des lieux et des occasions de partage pour les membres de la collectivité, quelque soit leur âge. Favoriser des projets novateurs à portée sociale et environnementale tout en assurant une gestion administrative rigoureuse et transparente semble être la mission qu’il s’est donnée.

La Matanie, qui n’avait pourtant jamais été un lieu d’arrêt pour lui lors de ses nombreuses visites en Gaspésie, s’avère maintenant un milieu de vie qu’il semble enthousiaste de continuer à explorer et à intégrer ! Bienvenue dans ta nouvelle communauté, André!

Publicités