Mamoud Mbouombouo ::: Partager nos cultures!

Mamoud Mbouombouo

Mamoud arborant un « Bâbouoh », un chapeau de noblesse porté pour les grandes cérémonies

Mamoud est arrivé à Matane il y a 16 mois suite à l’obtention d’un emploi chez Marmen. Il ne se verrait pas vivre ailleurs qu’en région, même s’il dit connaître les défis propres à notre éloignement des grands centres, la tranquillité qu’offre notre milieu est essentielle pour lui. Personne engagée de nature, il mène plusieurs projets dont celui de faire découvrir une partie de la culture africaine et camerounaise aux personnes dans La Matanie. « Si je connais la poutine, c’est parce qu’on me l’a fait découvrir. Si vous ne connaissez pas le couscous de chez moi, c’est parce que personne ne vous l’a fait goûter! », s’exprime-t-il. Il faut partager nos cultures! 

Foumban est une ville de l’Ouest du Cameroun qui a vu naître Mamoud. Il exerça dans cette région le métier de sculpteur sur bois à partir de l’âge de 11 ans. Il a appris très tôt l’entrepreneuriat et il se plait à prendre part à toutes les étapes du processus d’affaires. De la fabrication à la vente, Mamoud a développé une expertise comme sculpteur sur bois. Il est même souvent parti vendre ses sculptures notamment en Europe.

Diverses opportunités l’amènent à prendre un vol pour le Québec il y a de cela presque 4 ans. C’est à Chicoutimi qu’il s’installe, connaissant déjà quelqu’un qui y vivait. Là-bas, il s’implique et devient vice-président des Africains. Il travaille aussi sur un projet de boutique d’artisanat qui ne verra malheureusement pas le jour. Après quelques constats et conseils de la part de personnes de confiance, il décide de retourner étudier pour suivre une formation en soudure. « Après une quinzaine d’années à œuvrer dans le milieu du travail et de l’entrepreneuriat, le retour sur les bancs d’école n’est pas une évidence », explique-t-il. Cependant, cette formation lui permet d’obtenir un emploi chez Marmen. Il quitte alors Chicoutimi, traverse le fleuve et s’installe à Matane en janvier 2016.

Aujourd’hui, ses projets à Matane le motivent et il s’implique notamment dans le comité Rézo Matanie depuis mai 2017. Il contribue ainsi à organiser une programmation d’activités pour les nouveaux arrivants québécois et les personnes immigrantes. Un autre projet qui lui tient à cœur est la valorisation des échanges interculturels en Matanie. C’est pourquoi, depuis peu, Mamoud a créé une branche matanaise de l’Association camerounaise Noun mon beau département, nommée ainsi en raison du département camerounais d’où vient Mamoud. Le but de cette association ici sera de nous faire découvrir plusieurs aspects du Cameroun et de l’Afrique à travers diverses activités. Nous croyons nous aussi qu’il est important de créer des occasions d’échanges interculturels et nous espérons que vous aurez autant envie que nous de goûter à ce fameux couscous de chez lui !

Encore une fois, bienvenue parmi nous Mamoud! Nous te souhaitons la meilleure des chances dans tes projets et te remercions de ton implication!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mamoud Mbouombouo ::: Partager nos cultures! »

Les commentaires sont fermés.