Youssef Ifkarane ::: Un rêve de montagnes et de mer qui prend vie!

Youssef_Ifkarane2

C’est dans la ville marocaine de Casablanca que Youssef est né et a passé la plus grande partie de sa vie. Au travers des cinq millions de personnes qui y habitent, le trentenaire y a fait son chemin professionnel dans le génie informatique. Ce qui l’a amené ici? « Le hasard », dit-il! Même s’il existait au fond de lui un rêve de vivre dans un village entre les montagnes et la mer, Youssef explique qu’il n’a jamais cherché activement à atteindre ce but… jusqu’au jour où les opportunités se succédèrent afin de lui offrir la chance de vivre dans ce milieu de vie… à Les Méchins!

Youssef est arrivé à Montréal en 2011. Il connaissait déjà plusieurs personnes qui vivaient dans la métropole, ce qui facilita grandement son intégration. Il n’en demeure pas moins que certains aspects de la culture nord-africaine comportent quelques différences avec celle nord-américaine! La première différence marquante pour Youssef fut l’accent québécois. Bien qu’il parlait le français, son oreille n’a pas eu le choix de s’habituer rapidement à nos expressions et notre jargon puisqu’il a été embauché deux semaines après son arrivée comme agent de soutien technique chez Vidéotron. Ceci étant dit, l’immersion demeure la façon la plus rapide d’apprendre! La deuxième différence marquante avec l’Afrique du Nord fut notre hiver. Au Maroc, les hivers peuvent ressembler à nos soirées fraîches d’été et le choc thermique du premier hiver a été mémorable! « Je savais que c’était froid, mais je ne savais pas que c’était frette », s’exclame-t-il! Si son premier hiver fut le plus dur, il fut aussi le plus beau ; « c’est incroyable de ne plus voir sa voiture parce qu’il est tombé trop de neige » raconte Youssef en se rappelant sa première grosse tempête hivernale.

youssef_ifkarane.jpg

Youssef en train de pêcher à Les Méchins

À la fin d’un programme de quatre ans à l’École de technologie supérieure de Montréal en Génie des opérations, un ami invite Youssef à visiter Les Méchins et le réfère pour un emploi à Verreault Navigation. Non seulement la région le séduit, mais il obtient l’emploi! Se pourrait-il que le rêve qui l’habitait prenne forme? Il semble que oui! Youssef arrive ainsi à Les Méchins en octobre 2015. Il se sent tout de suite bien accueilli dans sa communauté d’accueil et son nouveau milieu de travail. Il trouve que les gens sont souriants, sociables et qu’ils l’acceptent tel qu’il est. Cette chaleur humaine qu’il rencontre lui rappelle celle du Maroc et de ses habitants. D’ailleurs, Youssef raconte qu’à son arrivée, une femme lui a offert un plat qu’elle lui avait préparé! Ce geste d’accueil touchant lui a drôlement rappelé cette coutume marocaine qui veut que les voisins partagent fréquemment des plats qu’ils cuisinent! Heureuse coïncidence!

youssef_ifkarane3.jpg

Raquettes aux pieds, devant quelques bisons à St-Ulric, lors d’une activité Rézo Matanie

Youssef est bien intégré à Les Méchins et le village de Les Méchins semble l’avoir adopté en retour! Il se plaît à aller pêcher le maquereau sur le quai, à se rendre à Sainte-Anne-des-Monts pour participer à la ligue de soccer, à jouer au volley-ball à Matane et à pouvoir profiter de toute la nature qui entoure son nouveau chez lui.

Nous sommes très heureux que notre région puisse t’offrir le cadre de vie dont tu rêvais et nous souhaitons te garder longtemps parmi nous, Youssef! 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Youssef Ifkarane ::: Un rêve de montagnes et de mer qui prend vie! »

  1. Félicitations à mon cousin pour sont adaptation à la vie canadienne et bonne continuation

  2. Repeuplons notre belle Gaspésie avec nos frères et soeurs de la francophonie. Bonne carrière par mis nous.

Les commentaires sont fermés.