Rentrée 2015 au Cégep de Matane: devenez parrain ou marraine d’un étudiant international!

Samuel Pineault, Marie-Claude Soucy et leur jumelé Jérémy Fontaine (étudiant en techniques d'animation 3D et synthèse d'images) en octobre 2014.

Samuel Pineault, Marie-Claude Soucy et leur jumelé Jérémy Fontaine (étudiant en techniques d’animation 3D et synthèse d’images) en octobre 2014.

Pour une deuxième année, le Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM) – en collaboration avec le Cégep de Matane – recrute des personnes intéressées à participer à un projet de jumelage entre la communauté matanienne et les étudiants internationaux.

Pour l’année scolaire 2014-2015, ce sont 26 étudiants du Cégep de Matane qui ont pu compter sur de nouveaux alliés dans leur intégration à la communauté: des Matanais accueillants – parrains ou marraines –  qui ont partagé avec eux différentes activités: souper familial, sorties plein air ou… achat de bottes d’hiver!

Suite au succès de la première année du projet, les organisateurs sont à la recherche d’une vingtaine de personnes souhaitant être jumelé aux étudiants qui arriveront au Cégep de Matane en août prochain. Pour ces étudiants récemment installés – de France métropolitaine ou de La Réunion, pour la plupart –  il s’agit d’une précieuse occasion de tisser des liens avec des gens de la région, à l’extérieur de leur vie scolaire.

Pour vous inscrire, il suffit de remplir le formulaire suivant:
http://goo.gl/forms/a6bHv996Ci
De l’information détaillée vous sera envoyée par la suite et vous serez conviés à une rencontre de présentation du projet afin de valider votre intérêt.

Consultez quelques témoignages de participant(e)s au projet.

« Les parrains et marraines incarnent bien la tradition d’accueil de notre  région, soutient Catherine Berger, du Service d’accueil des nouveaux arrivants. Qu’ils soient en Matanie pour un séjour d’études ou pour y occuper un emploi, nous voulons que ces nouveaux citoyens se sentent bienvenus et développent un sentiment d’appartenance pour notre beau coin de pays ».

Le Rézo des parrains et marraines de La Matanie est un projet de Place aux Jeunes région Matane et du Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM). Le volet « étudiant international » est mené en collaboration avec le Cégep de Matane. Pour supporter un nouvel arrivant, étudiant ou non, dans son intégration en Matanie, communiquez avec nous.

Publicités

Histoire de pêche blanche

Soleil et ambiance conviviale ont été au rendez-vous! Photo: Marie-Claude Soucy

Beau temps et ambiance conviviale ont été au rendez-vous!
Photo: Marie-Claude Soucy

Le 21 mars dernier s’est tenue une partie de pêche pas comme les autres. À l’invitation de l’Association des chasseurs et pêcheurs de la région de Matane et de Rézo Matanie, 17 participants nouveaux arrivants ont eu le plaisir de découvrir la pêche sur glace au Lac du Portage, dans la municipalité de Sainte-Paule.

Un feu sur le lac gelé et un thé bien fort pour se réchauffer, un cours  sur les techniques de pêche blanche et un tour de motoneige… Tout y était pour une journée des plus réussies, même si les poissons n’ont pas été au rendez-vous!

« Ça a été une journée formidable, une journée de découvertes, de joie et de sensations fortes, la pêche blanche était un de mes rêves […]  De plus, on a eu une grande surprise quand on a appris qu’on pouvait faire de la motoneige […]. Encore un gros merci aux organisateurs et la prochaine fois je serai là ! » Jérémy Fontaine, étudiant international du Cégep de Matane, originaire de La Réunion.

« Nous avons été très touchés par la gentillesse des personnes de l’association, qui ont fait les démarches administratives pour que nous puissions pêcher et qui avaient installé avant notre arrivée le « camp » de pêche. Les téléphones, le feu, les guimauves, les raquettes, la soupe des bois, les tours en motoneige […] Nous n’avons rien pris mais c’est un tout petit détail, puisque nous avons eu une magnifique journée […] avec des gens A-DO-RA-BLES ! » – Justine Bourseiller, nouvelle arrivante.

Voici quelques images de cette journée mémorable.

Nicolas, Justine et Jocelyne attendent patiemment que ça morde. Photo: Marie-Claude Soucy

Nicolas, Justine et Jocelyne attendent patiemment que ça morde.
Photo: Marie-Claude Soucy

Pour Jérémy Fontaine (centre), cette journée a été l'occasion de réaliser un rêve: celui de pêcher sur la glace! Photo: Marie-Claude Soucy

Pour Jérémy Fontaine (centre), étudiant au Cégep de Matane, cette journée a été l’occasion de réaliser un rêve: celui de pêcher sur la glace!
Photo: Marie-Claude Soucy

Nicolas, un nouvel arrivant installé depuis moins d'une semaine avec sa conjointe, a profité de cette activité pour conduire une motoneige et faire de nouvelles rencontres.

Nicolas, un nouvel arrivant installé depuis moins d’une semaine, a profité de cette activité pour conduire une motoneige et faire de nouvelles rencontres. Photo: Marie-Claude Soucy

Louis Pelletier, de l'Association des chasseurs et pêcheurs, en compagnie de deux étudiants internationales du Cégep de Matane Photo: Marie-Claude Soucy

Louis Pelletier, de l’Association des chasseurs et pêcheurs, en compagnie de deux étudiantes internationales du Cégep de Matane
Photo: Marie-Claude Soucy

Anne Bernier ::: La bonne fée marraine des étudiants internationaux

Crédit photo: Guillaume Morin

Crédit photo: Guillaume Morin

Le 21 février dernier se tenait le Gala de reconnaissance 2015 de la Table jeunesse de La Matanie. Une occasion de célébrer l’implication et la détermination des jeunes d’ici. Le SANAM vous présente quelques lauréats nouveaux arrivants ou dont l’engagement illustre la tradition d’accueil de la région.

***

ANNE BERNIER. Lauréate dans la catégorie : Jeune de cœur

À l’emploi du Cégep de Matane depuis 2002, Anne Bernier ne se contente pas d’accompagner les étudiants internationaux dans leurs multiples démarches administratives. Chaque année, les quelques 200 étudiants internationaux qui arrivent au Cégep la connaissent d’abord à travers ses courriels, qui les guident dans les rouages d’un système d’immigration qui est tout sauf simple. Durant les vacances d’été et celles des Fêtes, Anne décroche, mais… pas complètement! Dévouée, elle demeure à l’affût d’éventuels problèmes de permis qui ne manquent jamais de survenir – souvent à la dernière minute. Lorsqu’elle les rencontre enfin, en début de session, c’est l’accolade assurée! Pour Anne, les « c’est grâce à vous que je suis ici« , lancés avec les yeux brillants, valent toutes les paies du monde.

Si parmi ces étudiants internationaux – Matanais et Matanaises le temps d’une session, d’un an ou d’un DEC – plusieurs repartent le cœur et le baluchon rempli de bons souvenirs, c’est beaucoup grâce à des gens comme Anne, qui incarnent merveilleusement la tradition d’accueil de notre région. Ces jeunes – Français, Réunionnais, Africains – vivent l’expérience exaltante d’un séjour d’étude à l’étranger, avec tout ce que cela comporte de découvertes et de défis. Pour plusieurs, c’est une expérience qui les marquera durablement: vivre au quotidien dans une culture différente et loin de leurs repères, cela forge une ouverture sur le monde et une forte capacité d’adaptation qui seront de précieux atouts pour ces jeunes.

Les hauts et les bas de la vie en Matanie, les étudiants sont nombreux à les confier à Anne. La porte de son chaleureux bureau est toujours ouverte, et ils ne se privent pas d’une visite impromptue, question de partager son énergie contagieuse. D’ailleurs, les joyeuses salutations dans le couloir et les moments magiques – comme la première neige – sont le carburant d’Anne. « C’est ce contact privilégié avec des jeunes inspirants qui entretient la passion pour mon métier », affirme-t-elle.

S’il devait choisir un mot pour décrire Anne, Julien Naumann (étudiant français au DEC en informatique) choisirait sans hésiter: impliquée. « Lorsqu’on a un souci et qu’elle s’en charge, on sait qu’on peut être tranquille: on est entre bonnes mains. Anne est une personne sensible, généreuse et à l’écoute: on n’a pas besoin de parler pour qu’elle sache que quelque chose ne va pas. » Julien est un de ces étudiants venu pour une session… et tombé sous le charme de notre région, au point qu’il a décidé d’y prolonger son séjour d’étude. « J’aime beaucoup Matane: ça me rappelle la petite ville d’où je viens. J’aimerais trouver du travail et m’installer ici. »

Ce contact cordial qu’elle entretient avec les étudiants, elle a souhaité le pousser encore plus loin en septembre dernier, alors qu’elle a accepté de prendre part au Rézo des parrains/marraines, un projet de jumelage entre des membres de la communauté matanaise et des étudiants internationaux. De manière bénévole, elle a ainsi supporté trois étudiants internationaux dans leur intégration sociale en Matanie. Que ce soit pour une partie de quilles endiablée, une balade sur le barachois sous les vents de novembre ou un 5 à 7 réseautage, son implication a permis à de jeunes français de mieux connaître la culture québécoise et surtout, de vivre l’accueil matanais dans toute sa convivialité!

Anne est indéniablement une personne de cœur, et nul doute que sa vivacité se classe dans la catégorie « 35 ans et moins ». Félicitations pour ce prix « Jeune de cœur » bien mérité!

Photo: Éric Lévesque

La lauréate en compagnie de deux représentants de la Table jeunesse de La Matanie. Photo: Éric Lévesque

Des parrains et marraines accueillants pour les étudiants internationaux du Cégep de Matane

Samuel Pineault, Marie-Claude Soucy et leur jumelé Jérémy Fontaine (étudiant en techniques d'animation 3D et synthèse d'images) au Vignoble Carpinteri, en octobre dernier.

Samuel Pineault, Marie-Claude Soucy et leur jumelé Jérémy Fontaine (étudiant en techniques d’animation 3D et synthèse d’images) au Vignoble Carpinteri, en octobre dernier.

Depuis septembre, 26 étudiants internationaux du Cégep de Matane peuvent compter sur de nouveaux alliés dans leur intégration à la communauté: des Matanais accueillants – parrains ou marraines – qui partagent avec eux différentes activités: souper familial, sorties plein air ou… achat de bottes d’hiver!

Pour ces étudiants récemment arrivés – de France métropolitaine ou de La Réunion, pour la plupart – il s’agit d’une précieuse occasion de tisser des liens avec des gens de la région, à l’extérieur de leur vie scolaire. « Ça m’a permis de découvrir la culture québécoise, et d’échanger sur nos visions du monde » soutient Marion Mensac, une étudiante française enchantée par son jumelage avec Sylvie Caron.

Des employés du Cégep ont tenu à s’impliquer bénévolement dans le projet. Anne Bernier, qui travaille auprès des étudiants internationaux, n’a pas hésité à inviter ses trois jumelés pour une balade sur le barachois par un dimanche venteux de novembre, question de leur apprendre à apprécier la plage en toute saison. « Jason passe me saluer à mon bureau, c’est sympa » raconte pour sa part Emmanuel Deyrieux, technicien à l’organisation scolaire, qui prévoit initier son jumelé à la pêche blanche ce mois-ci.

Les parrains et marraines impliqués dans le projet sont des Matanais, qui – seuls, en couple ou en famille – ont voulu offrir un peu de leur temps pour accueillir personnellement ces étudiants internationaux et leur faire connaître la région. Sophie Spencer, qui était nouvelle arrivante elle-même il y a quelques années, aide son jumelé dans des aspects pratiques du quotidien, par exemple pour faire quelques courses. Jean-François Déry et sa famille ont même organisé un tour de la Gaspésie en une journée, avec sa jumelée Camille et deux amies. « 800 kilomètres de route dans une journée, cinq orignaux, le Rocher Percé, des rires et du plaisir à profusion! » résume-t-il.

« Les parrains et marraines incarnent bien la tradition d’accueil de notre région, soutient Catherine Berger, du Service d’accueil des nouveaux arrivants. Qu’ils soient en Matanie pour un séjour d’études ou pour y occuper un emploi, nous voulons que ces nouveaux citoyens se sentent bienvenus et développent un sentiment d’appartenance pour notre coin de pays ».

Le Rézo des parrains et marraines de La Matanie est un projet de Place aux Jeunes région Matane et du Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM). Le volet « étudiant international » est mené en collaboration avec le Cégep de Matane. Pour supporter un nouvel arrivant, étudiant ou non, dans son intégration en Matanie, communiquez avec Catherine Berger, chargée de projet du SANAM : berger.catherine@cgmatane.qc.ca