Kim Bergeron ::: Quand région rime avec carrière!

Vous pouvez entendre sa voix tous les après-midis sur les ondes de Radio-Canada, la croiser en randonnée dans le Parc de la Gaspésie et avez de fortes chances de l’apercevoir dans un événement musical ou culturel de la région! Kim s’intéresse à tout et c’est probablement ce qui lui a valu le rôle d’animatrice à Radio-Canada Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine depuis le mois d’août dernier. Rencontrez cette néo-Matanaise installée ici depuis près de deux ans!

Originaire de Saint-Léonard-d’Aston, un petit village agricole dans le Centre-du-Québec, Kim n’avait qu’une seule idée en tête à l’âge de 9 ans : intégrer l’harmonie de son village. « J’ai tellement poussé pour entrer dans cette harmonie et quand j’ai pu le faire, ça a été décisif pour mon avenir! » La musique guide ensuite une grande partie de sa vie. De la clarinette au saxophone baryton, son instrument de prédilection, du classique au jazz, elle est aussi flûtiste et choriste dans le groupe de musique folk-traditionnelle La RéVolt pendant huit ans. Elle occupe aussi des emplois dans l’industrie musicale, puis sort même un mini-album en solo en 2009.

Après avoir réussi à vivre de sa passion pendant ces années, Kim décide de retourner sur les bancs d’école pour étudier en communications sociales à l’UQTR. Elle explore alors divers rôles dans les équipes de télévision et de radio et c’est au moment où elle essaie l’animation que les gens autour d’elle s’exclament :« Kim, tu es faite pour animer! C’est ton métier, y’a rien à redire! » « C’était une sorte de révélation autour de moi! », se rappelle la musicienne qui ne se doutait pas encore qu’elle commençait alors sa carrière radiophonique.

« Dans ce réseau, on dit tout le temps qu’il faut aller en région éloignée pour lancer sa carrière », explique-t-elle. C’est ce qu’elle décide en s’installant à Gaspé où elle anime à la radio communautaire pendant plus de deux ans. Elle vit alors son premier contact avec la Gaspésie et tombe en amour avec la région. Lorsqu’un poste de chroniqueuse culturelle s’ouvre à Matane pour Radio-Canada, Kim n’hésite pas une seconde et s’installe ici en 2017. Elle adore sa nouvelle équipe de travail et se plaît dans son nouveau rôle qui allie à la fois son intérêt pour la culture et la radio.

Curieuse de tout, Kim s’est rapidement intégrée dans le mode de vie matanien : « J’ai appris à découvrir ce que Matane avait à offrir et j’ai envie de rester! » Parmi les éléments qu’elle adore de la ville, il y a le festival PHOS, une épicerie qui offre des produits locaux, biologiques et écologiques comme l’Épicerie Toujours Dimanche, les nombreuses options de randonnées en montagne et la proximité de plusieurs événements musicaux comme le Festival Musique du Bout du Monde ou le Festival en chanson de Petite Vallée. Kim a aussi rencontré un Matanais avec qui elle a acheté une coquette maison dans le centre-ville de Matane et qui lui a fait découvrir le mode de vie matanais qu’elle aspirait tant à expérimenter davantage : « J’ai trouvé mon Matanais d’origine qui m’amène faire des tours de Jeep dans le bois! se réjouit-elle. Moi qui suis super intéressée par l’art et la culture contemporaine, je trippe tout autant à découvrir la musique country de mon chum! ».

On pourrait dire que Kim a le vent dans les voiles! À l’été 2019, ses performances à la radio l’ont amenée à être désignée animatrice pour l’émission Au cœur du monde. Ce qui la passionne de ce nouveau défi professionnel ? « Tout ce que je vais apprendre !!! » s’exclame-t-elle aussitôt!

Kim, tu es décidément à la bonne place! Ton authentique curiosité pour la région et le regard que tu poses sur celle-ci contribueront certainement à nourrir l’intérêt des gens d’ici à en apprendre plus sur leur pays. Bravo et bienvenue chez toi!

Publicités