Portrait de Viviane Oueko Kamga ::: Les défis et les joies de la vie en région

Viviane

Viviane qui porte l’une de ses créations Mode Okavi.

Viviane est une femme radieuse au sourire omniprésent!  Venue s’installer dans la région en 2010 avec son mari et ses trois enfants, elle connaît les défis de l’installation en région mais également tous les avantages qu’on ne retrouve pas ailleurs. Ce qui est certain, c’est que sa vie à Matane lui a permis de réaliser plusieurs projets dont elle se sent fière et reconnaissante… et ce n’est pas terminé!

Née à Bangangté au Cameroun, Viviane a grandi dans son pays d’origine puis a vécu 5 ans en Allemagne pour ensuite s’établir à Montréal en 2008. Il n’est pas toujours facile de commencer une nouvelle vie dans un pays différent, mais Viviane trouve rapidement une communauté d’accueil montréalaise dont la mixité sociale et culturelle lui plaît beaucoup. Détenant un diplôme d’études stylistes et modélistes obtenu au Cameroun, elle entreprend à Montréal des études de conseillère en mode et travaille dans son domaine durant plusieurs années, notamment pour la maison de vêtements Melanie Lyne.

Un déménagement à Matane s’impose lorsque son mari se fait offrir un emploi dans la région. Viviane explique avoir eu la chance de compter sur des personnes ressources précieuses qui ont eu un impact important dans son adaptation à sa nouvelle vie ici : « avoir des gens qui t’accompagnent dans ton intégration, t’orientent vers des services et te soutiennent est vraiment précieux quand tu arrives dans une nouvelle ville », raconte-t-elle.

À Matane, elle entreprend un cours en comptabilité qu’elle termine en 2015. Cet accomplissement est aussi une manière de s’outiller pour se rapprocher d’un projet qu’elle porte depuis un moment : celui de se lancer à son compte comme travailleuse autonome dans la conception de vêtements. Les pièces qu’elle confectionne sont toutes plus colorées les unes que les autres et sont créées avec talent. Déterminée à ce que Mode Okavi prenne son envol, la styliste sait que son travail a été apprécié lors du défilé de mode qu’elle a organisé l’an dernier.

Outre la création mode, Viviane a obtenu dans la dernière année un contrat de six mois comme agente de bureau aux Grands amis de la région de Matane ce qui lui a permis de s’impliquer auprès de jeunes qui vivent de l’isolement social. Partager sa passion pour la mode a été une belle manière de créer un lien avec ces jeunes. Sa volonté de s’impliquer dans sa communauté se fait également ressentir dans son implication comme membre du conseil d’administration de La Maison des familles de La Matanie. Elle considère important de soutenir les familles qu’elle rencontre et de leur donner une voix lors des réunions du comité.

La valorisation de la diversité culturelle est aussi au centre des implications de Viviane qui ne manque pas une occasion pour organiser des soirées de découverte de la culture camerounaise ou d’autres pays d’Afrique. Marraine d’une étudiante internationale du Cégep de Matane via le Rézo des parrains et marraines, on peut dire qu’elle est une ambassadrice Matanienne de la richesse de la diversité culturelle.

Sommes toutes, même si Viviane n’a pas trouvé d’emploi stable depuis son arrivée, elle est persuadée que sa vie en Matanie lui a offert des opportunités qu’elle n’aurait pas pu avoir ailleurs : « si je n’étais pas venue vivre ici, je crois que je n’aurais jamais pensé à faire un cours en comptabilité, à organiser un défilé de mode et à me lancer à mon compte ! Je suis fière de ce que j’ai réalisé ici », soutient-elle. Nous te souhaitons que Mode Okavi prenne son envol et que tu restes encore longtemps parmi nous, Viviane!

 

Faites découvrir l’accueil matanien : devenez parrain ou marraine d’un étudiant international !

Pour une troisième année consécutive, le Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM) – en collaboration avec le Cégep de Matane recrute des personnes intéressées à participer à un projet de jumelage avec des étudiants internationaux du Cégep.

Depuis 2014, grâce au Rézo des parrains et marraines, ce sont plus de 35 étudiants – de France métropolitaine ou de La Réunion, pour la plupart – qui ont pu compter sur des parrains et marraines accueillants pour partager des activités aussi variées que des sorties en motoneige, des soupers familiaux ou … l’achat de bottes d’hiver!

Les personnes impliquées dans le projet sont des Mataniens d’origine ou d’adoption, qui – seuls, en couple ou en famille – désirent offrir un peu de leur temps pour accueillir personnellement ces nouveaux citoyens et leur faire connaître la région. Cette précieuse opportunité donne la possibilité aux étudiants internationaux de tisser des liens avec des gens de la région, à l’extérieur de leur vie scolaire.

« Le projet de jumelage est une occasion pour les Mataniens de s’impliquer concrètement dans l’intégration des nouveaux arrivants, soutient Fanny Allaire-Poliquin du Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie. Nous voulons que les jeunes parrainés se sentent bienvenus et qu’ils développent un sentiment d’appartenance à notre belle région, ce qui peut leur donner envie de rester ici après leurs études. »

Suite au succès des années précédentes, les organisateurs sont à la recherche d’une quinzaine de personnes souhaitant être jumelées aux étudiants internationaux qui viennent d’arriver à Matane pour la rentrée.

Pour vous inscrire, il suffit de contacter le SANAM ou de remplir le formulaire suivant: https://goo.gl/forms/TiiP1dpuZB60J2DQ2 De l’information détaillée vous sera envoyée par la suite et vous serez conviés à une rencontre d’information qui aura lieu à la mi-septembre afin de valider votre intérêt.

Pour consulter des témoignages des expériences de jumelage, cliquez ici.

Pour information, communiquez avec Fanny Allaire-Poliquin, Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie |418 562-1240 poste 2230 | sanam@cgmatane.qc.ca

Rézo_PM_EI_cFlorianBarberino

Anne Bernier et des étudiants internationaux jumelés.

Invitation aux Jardins de Métis

 

Le 28 août prochain se tiendra la prochaine activité mensuelle Rézo Matanie!

Les Jardins de Métis, en collaboration avec Hydro-Québec, un partenaire depuis 1999, sont heureux d’inviter les nouveaux arrivants de La Matanie à venir passer la journée à Grand-Métis afin de découvrir ce joyau touristique incontournable de la région.

Grâce à la collaboration d’Hydro-Québec, le ticket d’entrée (d’une valeur de 20$ pour les adultes et 17$ pour les étudiants) vous sera offert gratuitement !

Quand ? Dimanche 28 août, 13h30 départ de Matane pour ceux et celles qui souhaitent faire du covoiturage (point de rencontre: stationnement de l’Hôtel de ville de Matane, 230, avenue Saint-Jérôme)
14h30 – Point de rencontre à l’entrée des Jardins et début de la visite

Vous êtes invités à vous inscrire dès maintenant en communiquant avec le Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie – SANAM .

Ne manquez pas cette belle opportunité qui vous est offerte de découvrir ces magnifiques jardins!

Pour information et inscription (obligatoire):
Fanny Allaire-Poliquin
Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie – SANAM
418-562-1240 poste 2230
allaire-poliquin.fanny@cgmatane.qc.ca

 

Portrait de Davy Rivière ::: De théâtre et d’air salin

DavyIl y a 5 ans, lorsque Davy Rivière quitte son Île de La Réunion natale pour atterrir à Matane, il ne se doute pas qu’il trouverait au Québec un nouveau chez-lui et qu’il voudrait y rester pour de bon ! Ce mois-ci, nous faisons une petite entorse à notre tradition puisque nous vous présentons une personne qui n’est plus tout à fait nouvelle arrivante… C’est que nous tenions à vous présenter l’homme qui se cache derrière « Aimé Lamoureux » dans la pièce du Théâtre du Bedeau de cet été et à vous faire connaître ce Québécois de cœur sympathique et attachant!

En 2011, c’est pour étudier au Cégep de Matane en animation 3D que Davy s’installe ici. Tout de suite, il a un coup de cœur énorme pour notre coin de pays et s’y sent chez lui. La convivialité des gens, la familiarité chaleureuse qui règne et l’omniprésence du fleuve et des montagnes agissent sur lui comme de véritables amarres à La Matanie. Même si son premier hiver met son attachement au Québec à dure épreuve, il apprend malgré tout que le printemps finit toujours par arriver et que le bon temps qu’on passe ici vaut bien quelques tempêtes de neige.

Durant ses études au Cégep, il travaille l’été dans les cuisines du Riôtel et y est embauché à temps plein suite à l’obtention de son DEC. Ses études antérieures en hôtellerie et restauration poursuivies à l’Île de La Réunion traduisent sa passion pour le domaine culinaire. Installé depuis maintenant 5 ans en Matanie, Davy est impliqué, entre autres, dans le comité d’accueil pour les étudiants internationaux du Cégep. Conscient des défis qui accompagnent l’installation dans un nouveaux pays et soucieux de partager ses apprentissages, il tient à « être présent pour soutenir les nouveaux arrivants réunionnais, les encourager à s’intégrer dans la communauté matanienne et à s’ouvrir à la culture québécoise », dit-il. En plus de leur fournir une foule d’astuces pour bien passer à travers leur premier hiver, Davy croit qu’il est très important de les inciter à entrer en contact avec les Mataniens ; c’est d’ailleurs ce qu’il a lui-même fait et il sait que cela rendra leur séjour des plus significatifs.

Un autre champ d’intérêt qu’entretient Davy depuis toujours est celui du théâtre ; il joue ses premiers rôles à La Réunion, intègre la troupe du Cégep de Matane, y met en scène une pièce, puis joint en 2014 la troupe du Théâtre du Bedeau. Cet été, vous pourrez le voir partager la scène avec les 18 autres comédiens et interpréter le personnage d’« Aimé Lamoureux », un jeune homme nanti qui travaille en finances et tombe amoureux d’une femme de 20 ans son aînée. Attentionnés, fondamentalement bons et généreux, Aimé et Davy se ressemblent étrangement beaucoup, souligne le comédien. Son expérience au Théâtre du Bedeau lui permet de confirmer qu’il désire poursuivre dans cette voie et lors les prochaines années, Davy souhaite tout mettre en œuvre pour percer dans le théâtre québécois.

À cet égard, c’est une fois arrivé ici que le Réunionnais d’origine a senti pour la première fois qu’il était possible de rêver en grand. Le Québec, à ses yeux, s’est révélé offrir une opportunité véritable de voir ses projets se réaliser et d’être accompagné et soutenu dans les démarches pour y arriver. Ce sentiment de « tout est possible » lui a permis de s’investir dans une foule de projets autant dans le cadre cégépien que dans la communauté.

On le constate vite, Davy s’est réellement bien intégré en Matanie et notre communauté semble l’avoir tout autant adopté! Tous ceux et celles qui iront voir la pièce au Théâtre du Bedeau cet été y croiseront peut-être un futur grand comédien ! Nous te souhaitons que tes projets les plus fous se réalisent, Davy!

Le grand retour de la Vitrine du Bas-Saint-Laurent

logoLe Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent a récemment mis en ligne une version complètement remaniée du site www.bas-saint-laurent.org avec une nouvelle image de marque, où le cœur symbolise la vie, l’énergie, la chaleur, la solidarité, le bien-être et le sentiment d’appartenance. Le slogan « Vivre à temps plein » fait référence à la promesse d’une vie chargée de plaisir et d’activités épanouissantes dans le quotidien, au travail ou aux études. D’autre part, la nouvelle Vitrine offre une navigation fluide, tout en conservant les rubriques les plus consultées de l’ancienne version, notamment les emplois (1,2 million de clics annuellement en moyenne).

À l’image d’un babillard, les gens ont la possibilité de trouver facilement les informations qu’ils cherchent. De cette façon, les chercheurs d’emploi, les étudiants, les employeurs ou les familles sont susceptibles d’y trouver des informations pertinentes sur la région, les différents secteurs d’activités, les emplois, les évènements, les bons coups de même que les portraits de Bas-Laurentiens et de Bas-Laurentiennes, mettant ainsi en valeur la vitalité, le sentiment d’appartenance et le dynamisme de la région.

La Vitrine du Bas-Saint-Laurent demeure le seul portail couvrant l’ensemble de la région administrative et de ses huit municipalités régionales de comté (MRC), soit le Kamouraska, le Témiscouata, Rivière-du-Loup, Les Basques, Rimouski-Neigette, La Mitis, La Matanie et La Matapédia.

L’ajout d’emplois simplifié
En ce qui a trait à la section « Emplois disponibles », tout employeur ou tout partenaire n’a qu’à acheminer l’hyperlien de son offre. Les offres sont classées par catégorie et par territoire de MRC.

Ils ont choisi le Bas-Saint-Laurent
Qu’ils soient originaires du Bas-Saint-Laurent, d’une autre région ou d’ailleurs, plusieurs personnes font le choix de venir ou revenir s’établir ici. Heureux et fiers d’habiter notre belle région, des Bas-Laurentiens et des Bas-Laurentiennes de cœur et de passion ont accepté de partager leur amour pour leur milieu de vie. C’est avec un immense plaisir et une grande fierté que la Vitrine du Bas-Saint-Laurent vous offre l’opportunité de découvrir ces personnes qui ont généreusement accepté de nous léguer un petit peu d’eux! Vous pourrez donc découvrir, sous l’onglet « Portrait », les témoignages de Lydie Fontaine et Stéphane Delêtre (MRC de Kamouraska), Cabrina Francoeur Marchioni, Raphaëlle Gagnon et Sabrina Dion (MRC de La Matanie), Marie-Christine Coulombe (MRC de La Matapédia), Stéphanie Pelletier (MRC de La Mitis), Julien Harvey (MRC des Basques), Valérie Berger (MRC de Rivière-du-Loup), Colombe Saint-Pierre (MRC de Rimouski-Neigette) ainsi que Dany Provencher (MRC de Témiscouata).

L’attractivité, une priorité de la région du Bas-Saint-Laurent
Face aux divers défis à venir, le Bas-Saint-Laurent se mobilise afin d’accroître l’intérêt de la population et des entreprises à demeurer dans la région ou à venir s’y établir. L’attractivité est une priorité du Plan de développement régional 2013-2018. D’ailleurs, un comité Attractivité, composé d’un représentant par MRC, a été mis sur pied afin d’identifier les orientations et les actions. La refonte de la Vitrine constitue une des actions privilégiées par ce comité.

Les partenaires
La mise en œuvre de la Vitrine du Bas-Saint-Laurent est rendue possible grâce à la contribution des partenaires suivants : le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent (anciennement la Conférence régionale des éluEs du Bas-Saint-Laurent), Emploi-Québec Bas-Saint-Laurent, Telus et les huit MRC de la région.

À propos du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent
Le Collectif régional de développement (CRD) du Bas-Saint-Laurent est un organisme de concertation et de développement régional créé de façon concertée par les huit MRC de la région. Il a pour mandat d’agir à titre de gestionnaire de projets collectifs convenus avec le Forum de concertation bas-laurentien, de mettre en œuvre des ententes pour et au nom des MRC participantes, d’offrir des services administratifs et d’assurer la gestion des fonds confiés par des partenaires selon les protocoles établis.

Bonne consultation!

www.bas-saint-laurent.org

Sortie au Théâtre du Bedeau

13329617_1148466365174741_8332456437110250059_o

Photo: Geneviève Thibault (Théâtre du Bedeau)

Vous avez envie d’une soirée pour vous divertir, rire et rencontrer d’autres nouveaux arrivants sympathiques ? Dans le cadre de la programmation Rézo Matanie, le SANAM vous offre de venir assister à la pièce « Une nuit de folies » du Le Théâtre du Bedeau, le jeudi 4 août prochain à 20h, à Saint-Adelme. Après la pièce, nous irons prendre un verre au bar le Relais, situé juste en face du théâtre.

Le SANAM vous offre une réduction de 5$ sur le prix des billets. Il vous en coûterait ainsi 10$ au lieu de 15$ (pour un prix adulte) et les enfants pourraient assister gratuitement à la représentation.

Soulignée comme étant la meilleure production du Théâtre du Bedeau depuis ses débuts, la soirée sera certainement des plus agréables!

Pour information et inscription (obligatoire), communiquez avec nous!

Fanny, Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM)
Pour information et inscription:
418-562-1240, poste 2230
allaire-poliquin.fanny@cgmatane.qc.ca

Au plaisir de vous y voir!

 

André Marcil ::: L’attachement gaspésien

IMG_2318-1

André, à la Grotte des fées. « Un autre avantage de vivre en Matanie : je travaille jusqu’à 17h00, je me change et 10 minutes après, je suis ici ! »

 

Il y a de cela bientôt un an, André Marcil s’installait en Matanie suite à l’obtention du poste de directeur général de la municipalité de Saint-Léandre. Ayant grandi à Laval, il entretient depuis toujours un lien fort avec la Gaspésie, une partie de sa famille étant originaire de la région. Il se souvient des nombreux séjours passés chez ses grands-parents à Carleton-sur-Mer et de tous ces trajets de Laval jusqu’à la Baie-des-Chaleurs qui tissèrent au fil du temps un lien privilégié avec la Gaspésie. Aujourd’hui, c’est au tour de ses propres enfants de faire la route jusqu’ici pour venir retrouver leur père dans sa Matanie d’adoption. Il souhaite leur transmettre le même attachement qu’il a lui-même créé avec notre beau coin de pays.

Toujours à la recherche de nouveaux défis, André n’hésite pas à postuler lorsqu’il apprend que Saint-Léandre est à la recherche d’un nouveau directeur général. L’obtention du poste est une belle surprise et il s’installe en septembre 2015 dans la municipalité de Saint-Ulric. Cet emplacement sur le bord de la « mer » et proche de son lieu de travail est idéal pour lui.

Entre Laval et Saint-Ulric, André vit durant plusieurs années dans les Laurentides pour y élever ses enfants. Là-bas, il travaille pour la zone d’exploitation contrôlée de la Maison-de-Pierre durant seize ans ; les territoires de chasse et de pêche n’ont plus de secrets pour lui ! C’est son attrait pour les grands espaces et pour la nature sauvage qui l’amène à œuvrer aussi longtemps dans cette ZEC, car André ne se qualifie pas de grand chasseur ni de pêcheur. Toujours soucieux d’élargir son champ de compétences, il trouve le temps, durant ces années, de compléter une maîtrise en administration des affaires (MBA).

La Gaspésie devient son milieu de vie vers les années 2010 lorsqu’il décide de se rapprocher de ses parents. Il occupe alors des emplois saisonniers, dont un en tant que remplaçant par intérim du directeur général de Mont-Saint-Pierre, en Haut-Gaspésie. C’est à ce moment qu’il se découvre un intérêt pour l’administration municipale.

Sincèrement motivé à soutenir le développement social et économique de la communauté de Saint-Léandre, le néo-Matanien a des idées plein la tête. Il s’investit entre autres dans un projet de parc intergénérationnel qui devrait voir le jour dans les prochaines années. André est convaincu qu’il est important d’offrir des lieux et des occasions de partage pour les membres de la collectivité, quelque soit leur âge. Favoriser des projets novateurs à portée sociale et environnementale tout en assurant une gestion administrative rigoureuse et transparente semble être la mission qu’il s’est donnée.

La Matanie, qui n’avait pourtant jamais été un lieu d’arrêt pour lui lors de ses nombreuses visites en Gaspésie, s’avère maintenant un milieu de vie qu’il semble enthousiaste de continuer à explorer et à intégrer ! Bienvenue dans ta nouvelle communauté matanienne, André!

Retour sur la journée de réflexion intermunicipale

Le vendredi 10 juin 2016 se tenait une journée de réflexion intermunicipale, organisée par le SANAM et ses partenaires sur les enjeux d’attractivité, d’accueil et de rétention en Matanie.

DSCF2567-2

Élu-e-s, intervenant-e-s socio-économiques, membres de comités locaux et autres citoyen-ne-s interpellé-e-s par ces questions étaient présent-e-s. Au total, 35 personnes ont échangé, partagé et fait émerger plus d’une vingtaine de pistes d’actions porteuses pour notre région et nos municipalités, face au défi démographique auquel nous faisons face.

Nous avons retenu des moyens pour mieux attirer, accueillir et retenir autant les jeunes, les familles, les personnes immigrantes, les personnes retraitées que les télétravailleurs et entrepreneurs.

Cet événement s’inscrit comme un pas de plus pour l’établissement d’une vision et d’actions concertées partout en Matanie!

Christine Normand, coordonnatrice du Service d'accueil des nouveaux arrivants (SANA) de la Haute-Gaspésie, était parmi nous pour parler de la Stratégie d'établissement durable des jeunes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine et des activités mises en place par le SANA dans sa MRC. Très inspirant!

Christine Normand, coordonnatrice du Service d’accueil des nouveaux arrivants (SANA) de la Haute-Gaspésie, était parmi nous pour parler de la Stratégie d’établissement durable des jeunes en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine et des activités mises en place par le SANA dans sa MRC.
Très inspirant!

Échanges en sous-groupes. Ici, le groupe trouve des solutions pour mieux attirer et retenir les personnes retraitées dans notre région.

Cinq sous-groupes ont été créés afin de faciliter les échanges. Ici, l’équipe discute des moyens que nous pourrions mettre en place pour mieux accueillir et retenir les personnes retraitées en Matanie.

Évaluation des idées proposées par chacun des sous-groupes.

Évaluation des idées proposées par chacun des sous-groupes afin d’identifier les idées qui sont les plus réalistes, concrètes et novatrices.

 

La séduction pas-subtile-pantoute est commencée!

 

Présentéepar

Nous sommes très enthousiastes de vous présenter Henri, personnage phare de la campagne estivale « J’aime La Matanie » et ambassadeur plus-que-parfait de sa région !

Henri sera présent tout l’été et vous proposera des arguments pas-subtils-pantoute pour convaincre votre ami écolo-grano-alternatif ou votre cousine aventurière et intrépide que La Matanie est un milieu de vie dynamique et attrayant pour toutes et tous!

La campagne « J’aime La Matanie » se veut une occasion de promouvoir le sentiment d’appartenance envers notre belle région et de souligner l’importance que les Mataniennes et Mataniens (d’origine ou d’adoption) soient de fiers ambassadeurs de leur coin de pays.

Faisons de La Matanie une région toujours plus accueillante et attractive!

Vous avez vous aussi La Matanie tatouée sur le coeur? Suivez-nous sur notre page Facebook J’aime La Matanie !

typo_henri

henri

5 à 7 « Tricotés serrés » et lancement de la Campagne J’aime La Matanie !

J'aimee
Un 5 à 7 « Tricotés serrés » aura lieu le vendredi 10 juin 2016 dès 17h00, au Manoir des Sapins, afin de conclure en beauté la journée de réflexion inter-municipale. Cet événement festif prend place dans le cadre de la programmation Rézo Matanie et est ouvert à toute la population de La Matanie. Ce sera l’occasion de célébrer notre fierté de vivre en Matanie et d’échanger dans l’ambiance agréable et chaleureuse de l’auberge.

Cette soirée constituera également le lancement officiel de la Campagne estivale J’aime La Matanie.  Cette campagne sera active tout l’été dans les événements phares de la région et sur les médias sociaux, pour promouvoir le sentiment d’appartenance et montrer que La Matanie est un milieu de vie dynamique et attractif !

Soyez des nôtres pour célébrer La Matanie et le magnifique été qui s’annonce! C’est un rendez-vous dès 17h00 au 180 boulevard Perron à Sainte-Félicité. Nous disposons d’un permis de réunion, alors vous êtes invités à apporter avec vous vos consommations.

Afin de nous aider à planifier adéquatement l’activité, merci de confirmer votre présence via notre événement Facebook ou par courriel sanam@cgmatane.qc.ca.

Au plaisir de vous y voir !

Catherine Berger et Fanny Allaire-Poliquin
Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM)